Levons-nous et bâtissons !

Waouh ! Youpi !!! Beuuuu ? Bof ? A chacun sa rentrée ! Mais les vacances sont bien finies. Pour tous, c’est maintenant le temps de la reprise. Une nouvelle année démarre, tous avec plein de bonnes résolutions ? Pour notre église, elle se fait autour du thème : « une église en mouvement ». En priorité, soyons en « mouvement par l’amour », vivons l’Église comme une famille accueillante, le cœur et les bras ouverts aux dimensions universelles de l’amour de Dieu pour l’humanité. Puis, soyons « en mouvement pour célébrer notre Seigneur ! » Soyons le aussi pour « évangéliser », pour être formés etc… Bref, pour tout mouvement, nous avons besoin de notre compagnon de route, je parle du Saint-Esprit.

Le Saint-Esprit a deux façons de nous diriger, de nous mettre en mouvement.

Souvent, tout simplement, il nous laisse agir par nous-mêmes, tout en veillant sur cette action, nous sommes sous la pression de l’amour divin ; mais nous en gardons la maîtrise. Pour faire un acte d’adoration, par exemple, nous nous y appliquons de tout notre cœur ; de même nous réfléchissons à la meilleure manière de faire dans nos activités et nos relations, nous veillons à ne pas blesser par nos paroles et notre comportement, nous nous maîtrisons fortement pour gérer une émotion négative…
Le Saint-Esprit ne nous laisse pas seul, il crée en nous le « vouloir et le faire » mais nous en gardons la direction. Et c’est là la profondeur de la vie de l’Esprit : le surnaturel nous gouverne discrètement, intimement. Mais cela a ses inconvénients : nous sommes si imparfaits ! Nous tombons si facilement dans des impairs plus ou moins graves, tant de pièges, de difficultés, de tentations nous guettent ! Nous crions alors au Seigneur pour lui demander son secours.

Et si lui-même prenait le volant de nos actes ? Ne serait-ce pas un avantage certain ? Oui cette option existe ! C’est la seconde façon de l’Esprit-Saint. Elle nous est garantie par les dons de l’Esprit, dons de sagesse, d’intelligence, de conseil, de force, de connaissance, de piété et de crainte de Dieu. Dons de discernements, de foi, de guérisons, de miracles et de prophétie. Alors, c’est Le Saint-Esprit qui nous met en « mouvement » non seulement nous motive mais nous actionne. Il nous « pousse » lui-même ; et alors, nous lui offrons la première place, nous sommes ses instruments et pleinement entre ses « mains », assurés de son secours. Il nous faut seulement nous accorder avec Lui. Alors, le travail devient plus léger et plus facile. En fait, c’est à nous de choisir, entre « ramer » à la force de nos bras, et garder la direction. Ou alors, larguer les voiles ! Et se laisser diriger par le souffle de Dieu, on va plus vite et plus loin, en économisant nos forces !

Je nous exhorte, au début de cette nouvelle année scolaire, à nous ouvrir de plus en plus au Saint-Esprit et à l’exercice de ses dons. Recherchons les, écoutons Dieu et mettons nous en mouvement par l’action de l’Esprit Saint.

Notre église ne chôme pas. Les activités reprennent, et tous ceux qui veulent servir Dieu trouveront assurément des opportunités de le faire selon leurs aspirations et grâce au dynamisme et à la diversité des différents groupes. A tous bonne rentrée !

« Levons-nous et bâtissons ! Et ils se fortifièrent dans cette bonne résolution » (Néhémie 2:18)

Daniel Thévenet