Quelles sortes de croix rencontrons-nous dans une journée ?

x : 1 x 1 x 1 = 1

Dans mon travail au lycée, je croise le x qui sert de signe de multiplication ; et il me parle de Dieu !
Longtemps j’ai cherché à rencontrer le Dieu Créateur, qui donnerait un sens à ma vie. S’il peut en même temps connaître mes pensées, écrire les lois de l’univers, et comprendre les souffrances d’un être humain, c’est parce que ce Dieu est de nature trinitaire, une nature différente de la mienne, mystérieuse et inimaginable. Cette multiplication me fait toucher du doigt ce mystère : le Père, le Fils et le Saint-Esprit travaillent ensemble , différents mais unis dans la divinité.
Comment rencontrer ce Dieu si complexe ?

+ : 1 + 1 = 3 ?

Cette addition, fausse en mathématiques, paraît pourtant vraie dans certaines activités d’une église ! En unissant mes forces et les tiennes, non seulement nous irons plus loin, mais quelque chose de plus va se manifester. L’amour qui nous unit va nous faire grandir ; il va être un témoignage puissant pour d’autres ; en apprenant à collaborer, nous allons apprendre le sacrifice, la protection, et le courage. Bref, l’addition de nos forces va obtenir beaucoup plus que prévu ! Cette arithmétique étonnante me montre que Dieu ne compte pas comme nous. Mais pour le rencontrer en personne, c’est d’une autre croix dont j’ai besoin…

† : La Croix de Christ

On peut aspirer à rencontrer le Dieu unique ; on peut le voir à l’oeuvre dans une église, par l’amour qui unit les croyants ; mais pour le toucher du doigt, il faut comprendre ce qui s’est passé il y a deux mille ans sur une croix en bois, en Judée.
À trois heure de l’après-midi, un Vendredi, un homme sans faute va être martyrisé puis tué. Il disait qu’il portait les fautes du monde, et que celui qui croyait en lui aurait la vie éternelle.
Les témoignages se sont accumulés : cet homme a été vu vivant après sa mort ! Ses affirmations sidérantes étaient donc fondées : celui qui est mort ce jour-là sur la croix était bien le « Fils de Dieu ».
Je veux bien de ces promesses, Seigneur. Je veux te suivre sur ce chemin difficile mais lumineux, c’est en particulier pour mes fautes que tu es mort, et je crois que par ta mort, ma dette est payée .

Mais comment Seigneur, puis-je changer de vie ici-bas ? J’ai compris que mon avenir est en Toi, et qu’un jour je te verrai face à face. Mais comment changer d’habitudes, changer de fréquentations, changer mes schémas de pensée toxiques ??

X : Une croix sur mon passé

C’est le thème de la fête de Pâques de l’Eglise des enfants cette année ! Avec Christ, tu peux tout recommencer : non seulement tu auras la vie éternelle, mais tu es une nouvelle créature dès maintenant si tu te confies en Lui. Par sa victoire à la croix , sur la mort et sur Satan, l’accusateur de nos âmes est rendu impuissant. Nos fautes passées ne nous sont plus comptées, nous ne sommes plus esclaves de nos comportements nocifs mais nous découvrons, jour après jour, la liberté des enfants de Dieu.

Philippe ALLERAT

Tu peux naître de nouveau,
Tu peux tout recommencer,
Balayer ta vie passée,

Et repartir à zéro,
Et repartir à zéro,
Avec Jésus pour berger.

(JEM 1 #0245-FRAYSSE / COLETTE BERGESE)