Joss Ngandu – Pasteur principal et son épouse Tinda

A la fin du printemps de l’année 1991, alors que j’étais en vacances à Kinshasa (capitale du Congo dont je suis originaire), ma quête et principale question aux chrétiens Kinois que je rencontrais, était de savoir pourquoi ne priait-il pas Marie, la mère de notre Seigneur ? Sans relation personnelle avec Dieu mais plus par tradition, j’étais quelqu’un qui aimait beaucoup les discussions et autres débats, et je ne trouvais personne de convaincant sur ce sujet jusqu’au jour où, en visite chez un ami, il eut la sagesse de me renvoyer dans le récit biblique des noces de Cana (évangile de Jean chapitre 2 versets 1 à 11) et particulièrement sur ce verset qui dit : « Jésus lui répond : Femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore venue. » Je le reçu vraiment comme un choc. Comment mon Jésus pouvait-il appeler celle que je vénérais tant, sa précieuse mère, « femme » et de lui dire « que me veux-tu ? » Ce fut là pour moi une réponse d’autant plus que le récit continue par la parole de Marie aux disciples disant « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. » Quelques jours plus tard, encore sous le choc de cette révélation, une amie de mon jeune frère vint me rendre visite. C’est lors de nos échanges qu’elle me dit de manière très spontanée « mets-toi à genoux et demande pardon pour tous tes péchés« . Sans rechigner, convaincu de mon état de pécheur, je me suis volontairement recueilli demandant pardon à Dieu et j’ai alors profondément ressenti une paix immense et l’assurance d’être pardonné. Depuis ma vie a changé, ma relation avec Dieu est devenue vivante, constante et riche de sa présence. C’est ce que je vous souhaite.

Daniel Thévenet – Pasteur sénior et son épouse Brigitte

Michel Kouamé – Pasteur associé (groupes contacts)

Né à Abidjan en Côte d’Ivoire dans une famille chrétienne engagée, j’ai bénéficié dans ma plus tendre enfance d’une éducation chrétienne qui a éveillé en moi un désir de connaître Dieu. Chaque dimanche, avec mes frère et sœurs nous accompagnions nos parents à l’église. J’aimais beaucoup les histoires de la Bible. J’ai été touché par différentes expériences qui ont jalonnées notre vie de famille et qui ont inscrits dans mon cœur la conscience d’un Dieu réel, puissant et qui entend les prières. Très vite j’ai compris que la foi de mes parents ne faisait pas de moi un Chrétien. J’ai aussi compris que j’étais pécheur, et Dieu avait envoyé Jésus sur la terre pour me pardonner et me sauver par l’œuvre de la croix.  A l’âge de 14 ans,  lors d’un culte j’ai donné ma vie au Seigneur. A partir de là j’ai commencé à lire régulièrement la Bible et à prier véritablement Dieu. J’ai expérimenté la grâce de Dieu dans le changement qu’il va opérer en moi. J’étais un grand timide et cela me faisait beaucoup souffrir. Je n’arrivais pas à m’exprimer en groupe. Mais petit à petit dans ma marche avec le Seigneur j’ai vu comment le Seigneur Jésus m ‘a libéré de la timidité,  de la peur des autres, m’a donné la force et un désir toujours plus grand de vivre selon les valeurs de la Bible pour véritablement être son disciple. Marié à ma charmante épouse Catherine (qui est aumônier à la prison des femmes) nous avons trois enfants et trois petits-enfants. Ensemble nous servons avec joie et de tout notre cœur le Seigneur Jésus.

Philippe Allerat – Pasteur associé (jeunesse & groupes contacts))

J’ai grandi dans une famille chrétienne, mais mon père était souvent dépressif voire suicidaire; aussi ma recherche de la Vérité ma conduit à des philosophies différentes, à tester d’autres religions,… pour finir perdu et sans espérance vers 24 ans.
Dieu s’est alors manifesté en m’aidant surnaturellement lors du concours pour devenir enseignant. Et j’ai voulu répondre à cette aide en m’inscrivant à un camp chrétien, dans lequel je lui ai confié ma vie.
J’ai voulu ensuite rattraper le temps perdu, et m’engager dans le ministère, pour me mettre, le plus complètement possible, à son service.
Qu’il soit béni !
J’étais perdu mais ll m’a trouvé , j’étais sans force mais Il m’utilise aujourd’hui !

Aleksis Amin – Pasteur associé (implantation) et son épouse Placidia

En grandissant j’ai toujours eu conscience que Dieu existait. Son existence était pour moi une évidence intellectuelle. Néanmoins, cette évidence ne s’est pas traduite par un style de vie qui reflétait une relation personnelle avec mon Créateur. Pour ma dernière année du lycée j’ai eu la grâce de partir aux USA pour expérimenter la vie du lycéen américain, ce qui à l’époque était comme un rêve qui se réalisait. Par un concours de circonstances je suis tombé dans une famille Afro Américain dont les 4 garçons allaient à l’église. Je les accompagnais par curiosité pour découvrir la vie d’église version « Gospel. » Et c’est là que Dieu s’est révélé à moi. J’étais assis sur l’un des bancs en bois et j’ai ressenti une présence m’envelopper et un amour indescriptible avec la certitude que Jésus m’appelait à le suivre. À ce moment même j’ai répondu à l’appel de Dieu. Ma conversion était radicale car je me disais: « Si Jésus est réel je veux tout donner pour le suivre. » C’était en novembre 1999 et depuis je n’ai jamais cessé de le suivre car une fois gouté à la vie véritable impossible pour moi de faire marche arrière.

Brigitte Thévenet – Pasteur stagiaire

Pour joindre l’équipe pastorale : pasteurs@eglise-villeurbanne.org