En réfléchissant au nom que l’on pourrait donner à nos réunions de quartier, j’ai pensé au mot « contact ». Séparation, éloignement et distance en sont les antonymes et décrivent justement  la raison d’être de ces réunion en petits groupes ! Dieu est un Dieu de relation, des spécialistes se sont réunis un jour pour trouver le mot qui définirait le mieux le christianisme, et c’est le mot relation qui fut choisi. La foi chrétienne est basée sur la réconciliation avec Dieu et entre les humains. Les groupes de quartiers  sont des réunions qui se vivent non à l’église mais par petits groupes réunis dans des maisons. Des  chrétiens de l’église vous y accueillent  pour des moments conviviaux  de partage.

 

L’objectif de ces rencontres est d’entourer chaque chrétien pour que personne ne soit isolé mais  aussi y accueillir les personnes nouvelles, afin que chacun puisse développer tout le potentiel que Dieu a prévu dans leur vie. Prenons par exemple  le développement de l’église en Corée du sud :

« La mission de ceux qui y participent est d’évangéliser leur quartier. Les « cellules » n’existent pas pour elles-mêmes, mais spécifiquement pour annoncer l’Évangile, pour aller vers les autres. Elles fournissent un endroit où amener amis et voisins pour les conduire à Jésus-Christ. Un des passages bibliques qui parle de cette structure ecclésiale se trouve dans les Actes des Apôtres: Jour après jour, d’un seul cœur, ils fréquentaient assidûment le Temple et rompaient le pain dans leurs maisons, prenant leur nourriture avec allégresse et simplicité de cœur. Ils louaient Dieu et avaient la faveur de tout le peuple. Et chaque jour, le Seigneur ajoutait  à la communauté ceux qui étaient sauvés (Actes 2:46-47). Les premiers chrétiens avaient donc deux sortes de convocations ecclésiales; celles qui se déroulaient dans le temple et celles qui se déroulaient dans les foyers. »

La dynamique des réunions de maison c’est insister sur un modèle d’Église qui n’est  plus principalement  centré sur les locaux (mouvement centripète) mais aussi sur les lieux de vie, le quartier, la maison (mouvement centrifuge).

Dieu nous veut  en communion ! Les groupes « Contacts » sont l’occasion privilégiée pour établir des relations fraternelles sincères et durables. Dans le Nouveau Testament, la phrase « les uns les autres » apparaît plus de 50 fois dans le but de décrire les relations fraternelles. Pour enseigner l’amour, l’encouragement, la prière les uns pour les autres, le partage de la Parole de Dieu, l’acceptation et le soutien réciproque. Tel est  le programme d’un groupe de maisons ! Il est le lieu où l’on peut trouver de l’aide dans le besoin.

  • Partager la Parole ensemble :  un bon endroit pour participer à des échanges, revenir par exemple sur la prédication du dimanche précédant ou discuter autour d’un texte. On y réapprend à lire et à comprendre la Bible à plusieurs.
  • Expérimenter la puissance de la prière en (petits)  groupe: composé au plus d’une douzaine de personnes, il sera plus facile d’y développer la confiance réciproque qui permet de prier les uns pour les autres. Vivre l’unité dans ces groupes libère la foi et l’encouragement.
  • Renforcer la vie de l’Esprit : un lieu pour grandir dans la confiance en soi et  dans l’exercice des dons spirituels ; notamment l’apprentissage de l’écoute du Seigneur et du partage en s’encourageant les uns les autres. Chacun peut découvrir et apprendre à exercer  les dons spirituels. C’est un espace  qui  doit  être ouvert à la manifestation de la puissance de Dieu, à la prière de guérison et  au renouvellement dans le St-Esprit etc…

Les réunions de quartier dits  « groupes contacts » sont des lieux idéaux pour construire des liens forts de communion fraternelle bien plus profonds que ce que nous pouvons connaître lors des cultes. Ces groupes permettent de devenir une famille. Nous vous encourageons à rejoindre un de ces groupes contacts  dès la rentrée. Si après avoir prié vous avez à cœur d’accueillir un groupe dans votre maison ou appartement ou bien en devenir un des leaders, vous êtes invités à venir en parler sans engagement avec un pasteur. Vous serez  formés et accompagnés dans cette démarche. Que le Seigneur vous bénisse richement !  

Daniel Thévenet