En France, en 1957 un groupe de 300 chrétiens sans pasteur de la région Rhône-Alpes, se retrouve dans un garage avec les frères Belman et Kun, des évangélistes. Puis, la salle Lorenti est louée quelques temps. Le frère Germain prend contact avec les églises de Réveil de Suisse (La première réunion de l’Eglise Évangélique de Réveil a lieu en Suisse, le 20 novembre 1935, avec le pasteur Georges Jeffreys). Elles décident d’envoyer régulièrement à Villeurbanne les pasteurs Maret, Hunziker et Rochat.

 

La première église évangélique de Réveil en France commence alors sous la direction du pasteur Fleury HOBBE . L’église s’établit dans un ancien cinéma au Cours Tolstoï à Villeurbanne.

Ancien cinéma au Cours Tolstoï à Villeurbanne.

Le 28 octobre 1958, l’Eglise Evangélique de Réveil de Villeurbanne est déclarée à la Préfecture du Rhône comme association cultuelle. Le premier conseil est constitué.

Durant cette période et par l’intermédiaire des frères CELLERIER et GERMAIN des contacts ont lieu avec Claude STALIN, pasteur apostolique à Saint-Etienne, qui avait commencé une action d’évangélisation sur Lyon. La famille DEMOURDJIAN s’était convertie suite à sa prédication. En 1966, le pasteur Claude STALIN prend la succession du pasteur Hobbe. Avec le pasteur STALIN de 1966 à 1980 l’église prend un tournant missionnaire et évangélise la région, ce qui donne naissance aux églises de Meyzieu, Bourg en Bresse, Sallanches puis Saint-Priest.

En 1967, l’église de Villeurbanne fait l’acquisition d’une maison « Béthel » dans le Puy de Dôme. Là, de nombreux jeunes font des expériences avec le Seigneur et certains se convertissent. C’est aussi à ce moment qu’ont commencé les colonies de vacances pour les enfants et les adolescents. Cette maison a été ensuite donnée à l’église de Meyzieu.

En 1971, l’église acquiert un terrain au 14 rue Richelieu à Villeurbanne. Durant un an, les chrétiens vont construire l’église par la foi au niveau financier. Le frère CEDDIA donne un an de son temps pour être le maître d’oeuvre. En mars 1972 l’église est inaugurée en présence des autorités religieuses et municipales.

 

 

L’église a vu plusieurs serviteurs de Dieu se lever : Claude Ruffo, Pierre Cointrel, François Munoz, Jean Demourdjian. Dominique Fontaine et Marc Plaschy ont été stagiaires à l’église.

En 1977, un centre de vacances est acheté: « Les Pléiades » à Monnetier-Mornex en Haute- Savoie. Là, s’accomplit un travail pédagogique auprès des enfants et des adolescents lors des colonies gérées par l’Association « Les Joyeux Lurons». Des séjours pour le 3ème âge, pour les couples, les familles, des séminaires y ont été organisés. Ce centre a été vendu en 2003 à la mairie de Monnetier- Mornex.

De 1980 à 2000, c’est le pasteur Pierre COINTREL qui assume le ministère pastoral. En 1983, les différentes assemblées de Réveil se réunissent en Union des Eglises Évangéliques de Réveil de France et sont reçues officiellement dans la Fédération Protestante de France en 1984 au synode de la Rochelle. Les contacts entre ces églises et celles de Suisse sont maintenus par des rencontres pastorales et des retraites spirituelles.

En 1986, l’église de Villeurbanne ouvre un café-bar, « Le Portique », dans le quartier du Tonkin. Actuellement « le Portique» est domicilié au 8 rue Richelieu à côté de l’église. En 1988, L’ABASSEB (association de bienfaisance et d’action sociale) est créée et s’applique à soutenir les œuvres sociales et humanitaires de l’église. Cette association a pris le nom de « Phare de l’Espérance » en 2007.

Le Pasteur Claude Ruffo assure la responsabilité pastorale de 2000 à 2001 date à laquelle le pasteur Nicolas Rudi assume la charge pastorale jusqu’en juin 2009. De juin 2009 à septembre 2011, le pasteur Samuel Rodrigues prend en charge l’église. Depuis cette date, c’est le pasteur Daniel Thévenet qui assure la direction pastorale de l’église.

A lire :

Histoire du mouvement des Églises Évangéliques de Réveil