Il t’appelle

editomars

« Confiance, lève-toi, il t’appelle ! »  C’est ainsi que la foule s’adressa à l’aveugle Bartimée qui sollicitait Jésus.  Ayant entendu les cris de Bartimée, Jésus l’appelle pour le guérir de sa cécité.

Quand nous parcourrons les pages de la Bible, nous voyons Dieu appeler les hommes de différentes manières et pour différentes raisons,  voici quelques exemples :

  • Samuel : L’Eternel vint se tenir près de lui et appela comme les autres fois: «Samuel, Samuel!» Samuel répondit: «Parle, car ton serviteur écoute.» 1 Samuel 3 :10
  • Pierre et André les deux frères,  des pécheurs que Jésus a appelés pour faire d’eux des pêcheurs d’hommes, des disciples. Comme Jacques et Jean.
  • Lazare, pour le ressusciter des morts. Jésus cria : « Lazare sors » et le mort sortit.
  • Zachée,  pour lui manifester son amour et le sauver.

 

Le Seigneur nous lance un appel général identique pour tous. C’est l’appel à sortir du monde et du péché en passant par le salut, par la foi en Jésus. Il nous appelle à grandir pour arriver jusqu’à la mesure de la stature parfaite de Jésus.

Le Seigneur nous adresse également un appel spécifique pour le  servir de différentes manières.

 

Il nous appelle par notre nom.

Dans Jean 10:3 il est écrit que le berger des brebis appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent.
Oui, Jésus le bon berger  nous connaît si parfaitement, chacun de nous individuellement, chacun par notre nom. Il nous distingue chacun dans la foule, et pourrait nous appeler nommément. Il nous suit du regard et veille sur nous.

Si Jésus nous connaît d’une manière si particulière, il ne peut donc pas nous oublier ou nous abandonner à notre propre direction ou bien au hasard des événements.

 

Le Seigneur nous appelle et nous interpelle en permanence. Il parle toujours au cœur de sa créature et même au cœur de l’homme qui le refuse. L’appel du Christ peut nous conduire à un changement d’existence total si nous nous rendons disponibles. Tu n’entendras pas forcément sa voix, mais il te donnera d’autres moyens, par exemple, un témoignage, la prédication, une conviction intérieure…

 

Le Seigneur  souhaite que nous restions toujours attentifs et réceptifs à ses appels. Ne prétextons pas trop vite de notre incapacité, de notre emploi du temps surchargé, … pour « baisser le rideau ». Prenons le temps de laisser résonner l’appel de Dieu en nous. Et répondons présents pour être guéris, sauvés, transformés, serviteurs…

 

Comme le dit la Parole dans Héb .4 :7 : Aujourd’hui, si vous entendez sa voix (son appel) n’endurcissez pas vos cœurs.

Michel Kouamé