L’excellence, pas le perfectionnisme ! Edito de Daniel Thévenet

slide-excellence

1 Cor. 15 :58 : « Ainsi, mes frères et sœurs bien-aimés, soyez fermes, inébranlables. Travaillez de mieux en mieux à l’œuvre du Seigneur, sachant que votre travail n’est pas sans résultat dans le Seigneur ».

Après avoir créé le monde, Dieu « contempla tout ce qu’II avait fait, et voici, c’était excellent en toute chose ». Dans les Psaumes nous lisons : « 0 Seigneur, notre Seigneur, combien ton nom est excellent sur toute la terre ! » « Tu es … glorieux et excellent ». Dieu nous invite Constamment à viser l’excellence : « Je vous montrerai un chemin plus excellent ».

L’idéal que Dieu propose à ses enfants dépasse de beaucoup tout ce qu’ils peuvent imaginer ! Or l’excellence commence par un réveil et une réforme personnels. Vouloir faire mieux, rechercher l’excellence dans notre vie, dans nos attitudes, pour nos activités et dans nos relations est le souhait évident de nombreux croyant. La médiocrité ne devrait jamais être tolérée, et donc la négligence. Paul l’écrit au jeune pasteur Timothée : « Ne néglige pas le don qui est en toi… » (1 Timothée 4.13) ; « …occupes-toi de ces choses et donne-toi tout entier à elles… » (2 Timothée 4.5)

Vouloir exceller dans un don, c’est vraiment du travail ! La Bible dit : « Celui qui cultive son champs a du pain en abondance, mais celui qui cultive des illusions manque de bon sens » (Proverbes 12.11 ; lire aussi Proverbes 28.19)

L’acteur Will Smith s’est exprimé sur son ascension dans le cinéma et la musique : «Je ne me considère pas du tout comme quelqu’un de doué, mais je suis un gros travailleur. Pendant que quelqu’un mange, je travaille. Pendant que quelqu’un dort, je travaille».

Mais il faut distinguer l’excellence du perfectionnisme. Comme l’écrit J. Oswald Sanders: « …on doit éviter le piège du perfectionnisme. Le perfectionniste se fixe souvent des objectifs bien au delà de ses capacités et il entretient une fausse culpabilité à cause de son impossibilité à réaliser ses projets. » Le danger du perfectionnisme réside dans une recherche irréaliste du « toujours mieux » que lui impose la peur de l’échec, de l’abandon ou de l’inconnu.

Vivre l’excellence de la communion avec Dieu, œuvrer dans l’excellence, c’est participer avec joie, avec amour, enthousiasme, donner le meilleur de soi pour sa famille, pour l’œuvre de Dieu, pour son travail. C’est une dynamique qui doit viser l’excellence dans notre vie chrétienne, notre piété personnelle, notre vie d’Eglise, notre témoignage au dehors ; l’excellence et pas la médiocrité.

Alors, visons :

  • L’excellence dans notre vie spirituelle
  • L’excellence dans notre vie de famille,
  • L’excellence dans notre travail,
  • L’excellence dans nos relations,
  • L’excellence dans nos activités dans l’église…

« Travaillez de mieux en mieux à l’œuvre du Seigneur, sachant que votre travail n’est pas sans résultat dans le Seigneur ».

Daniel Thévenet