Peux-tu te présenter brièvement?

Je m’appelle Marc Demourdjian, j ‘ai 66 ans, je me suis marié deux fois, j’ai deux fils et trois petites filles. J’habite actuellement à Meyzieu. Je suis bien sûr à la retraite, je ne m’ennuie pas encore et je vais bien!

Comment es-tu devenu chrétien?

Progressivement, depuis ma plus tendre enfance j’ai entendu parler de Dieu, de Jésus, de son amour… mais comme dirait un serviteur de Dieu: Dieu est un père et non un grand-père.

Un jour, dans une colo, à l’Armée du Salut, sous une tente, je lui ai confié ma vie et je suis devenu son enfant.

Plus tard, étant jeune, je l’ai plus ou moins abandonné, ma vie n’était plus en règle avec lui, mais il est resté fidèle. Parfois la nuit je ne pouvais dormir, j’étais hanté par son retour, il fallait que je remette ma vie en règle avec lui. Je ne pouvais plus attendre, Dieu m’a fait réaliser que je devais revenir à lui, tel que j’étais et qu’il s’occuperait de moi. C’est donc ce que j’ai fait et la paix est revenue dans mon cœur.

Comment vis-tu ta foi en ce moment?

Tous les matins je passe un moment privilégié avec mon père céleste.
Chaque fois que l’on me demande quelque chose à l’église, si je le peux, je dis oui et me rends disponible.

Dieu a-t-il déjà fait quelque chose de particulier dans ta vie ?

Oui, il a fait beaucoup de choses. Il m’a aimé, m’a sauvé, a fait de moi son enfant, m’a gardé jusqu’à ce jour: je faisais un métier assez dangereux et plusieurs fois il m’a sauvé d’accidents et de la mort.

Quels sont tes projets, tes désirs ?

Je désire continuer ma marche avec lui, progresser, encore mieux vivre dans son intimité et lui être agréable ainsi qu’à ceux qui m’entourent.

Quel est ton verset préféré ?

Jérémie 31-3 : «Je t’aime d’un amour éternel, c’est pourquoi je te conserve ma bonté.»

C’est un très beau verset que j’ai personnellement vécu.

Des remarques ?

Il n’y a pas d’autre Dieu que l’Éternel. Un Dieu de grâce, de miséricorde, de fidélité, de bonté et même et surtout dans les épreuves. Il reste et demeure à mon côté!